-->

La soupe à la Fille

Ben la vie quoi !

28 mars 2007

A "lotte" of Bob...et la recette de Mamette...

bob009Comme quoi des fois, avoir un blog et parler de recettes, ça peut réveiller des instincts primaires...

Au cours d'un déjeuner surréaliste à L'OL café (oui oui, j'ai bien dit l'OL café !), alors qu'on parlait gentiment de cuisine, mon pote Bob l'éponge se retourne vers moi et déclare : "Ouais allez ! C'est bon maintenant avec ton blog, j'vais t'faire à manger moi !" et nous voilà invités le samedi suivant. Je dois quand même dire que Bob nous a déjà invité maintes fois avant et n'a pas attendu de me lancer un défi pour nous convier....


brochetteLe jour tant attendu arrive et nous voilà chez les P., Monsieur, déjà en cuisine, nous accueille avec un verre de vin. Et là, nous sentons la pression monter, le fanfaron a cédé sa place....Moi je trouve tout cela très appétissant et je me lance dans le reportage-photo...Et j'entends : "Non non, mais c'est pas la peine,tu sais, c'est rien du tout...".
C'est quand même drôle, quand on n'a pas de blog, on parle de cuisine avec les copains et tout est normal. À Lyon, on a même coutume de dire à table " Que font les lyonnais quand ils mangent ? Ils parlent de manger...". Je suppose que ce dicton n'est pas typiquement lyonnais et qu'il s'applique à bien d'autres régions, voire même d'autres pays. Tout ça pour dire que, tant qu'on ne parle pas de blog, tout va bien, pas de compèt'....Et puis ensuite, les choses se gâtent. Les gens s'imaginent qu'on devient tout-à-coup des experts et que la cuisine est devenue une obsession (si peu !).


LOTTEJe crois que le vin aidant, les habitudes ont peu à peu repris leur cours. Et les conseils, les astuces se sont frayés un chemin. Le partage était de retour....et l'appétit avec...
Bob nous a ravi avec des brochettes de légumes (tomates, champignons, courgettes et poivrons) simplement rôties au four avec un filet d'huile d'olive. Sont venus ensuite les dés de queues de lottes mitonnés dans une sauce tomate-oignons-safran et citron et servis avec un peu de riz. Un trésor pour la ligne !


TATINLa sagesse n'a été que de courte durée. Le Saint Nectaire nous a fait du pied et le Morbier a tenté une danse du ventre qui nous a tous fait succomber.

Et comme la gourmandise ne s'arrête jamais en si bon chemin, la femme de Bob l'éponge a sorti sa Tatin de sa hotte et nous l'a servie avec une boule de glace vanillée.
Le bonheur n'est pas toujours dans le pré, il est aussi souvent dans l'assiette....

C'est toujours pareil, les gens pensent qu'il faut un temps fou pour préparer à manger, ils pensent qu'ils n'ont pas le temps de s'y consacrer et chemin faisant, on parle de cuisine et de recettes trouvées ici ou là, ou encore de recettes de famille qu'on se transmet généreusement.

Et voilà comment nous en sommes arrivés à la recette de Mamette....

Mamette, c'est une crème, toujours prête à rendre service. Elle a élevé ses cinq enfants et continue maintenant à donner son temps pour ses petit-enfants. Quand on cuisine pour une grande famille, les plats mijotés à la cocotte deviennent rapidement une solution idéale : simplicité, quantité, rapidité et félicité...

mametteMa copine m'a donc dévoilé une des nombreuses recettes de sa maman : Le sauté de porc au chou et aux carottes.
Rien de plus simple et cela ne prend pas plus d'une demi-heure à préparer. Comme j'ai pas mal de temps de libre (ben quoi ?), j'ai préparé mon plat à midi mais en vue du repas du soir, parce que, comme me l'a si gentiment conseillé ma collègue de travail (et oui, je bosse !), les plats à la cocotte-minute cuisent un peu trop vite pour développer toutes leurs saveurs, rien ne vaut donc un second mijotage avant le repas.

Les ingrédients :

:: du sauté de porc pour 4 personnes (je parle rarement de poids avec mon boucher)
:: un chou blanc moyen
:: 500 g de carottes
:: deux oignons
:: une bonne poignée de lardons
:: du beurre
:: une cuillère à soupe d'huile
:: huit petites pommes de terre
:: une branche de thym
:: un cube de bouillon

Marche à suivre :

:: Dans une cocotte, faire blondir les oignons et les lardons dans un peu de beurre et une cuillère à soupe d'huile.
:: Ajouter la viande et la faire dorer de toute part.
:: Pendant ce temps, couper le chou finement et les carottes en rondelles.
:: Déglacer la cocotte avec un verre de vin blanc, ajouter les légumes, sauf les pommes de terre, une branche de thym, et un cube de bouillon.
:: Remplir d'eau la cocotte jusqu'au deux-tiers, fermer et cuire sous pression pendant environ 45 min.

mamette2

À ce stade, j'ai seulement faire cuire pendant 20 minutes. Le soir venu, environ une heure avant le repas, j'ai remis le feu tout doux sous la cocotte, en couvrant à moitié. J'ai épluché les pommes de terre et je les ai mises entières dans la cocotte.
Le résultat fut un pur délice, comme me l'avait dit ma copine, tout est extrêmement fondant. Le chou a réduit  et s'est mélangé avec le reste des légumes. Certains morceaux de viande tendent à se disperser mais c'est tout-à-fait le résultat escompté.

Un bon plat des familles.....

Posté par ringo churros à 17:23 - Commentaires [6] - Permalien [#]



Commentaires

    Quelle cuisinière cette grand-mère !

    Posté par Fabienne, 28 mars 2007 à 22:48
  • Bon, heureusement qu'il s'est detendu ton pote Bob, parce que ca avait l'air super bon tout ca. C'est vrai ca, c'est pas parce qu'on a un blog qu'on est des expertes (enfin, a part certaines...), c'est juste qu'on voulait partager, et surement pas intimider les copains.

    Posté par Gracianne, 29 mars 2007 à 12:51
  • Mais c'est qui ce Bob? Et tu es allée à l'OL café sans me le dire? me dis pas qu'il y avait Tiago ou Benzema, autrement je vais m'énerver toute rouge!

    Allez bon dimanche sous mes applaudissements, je m'en vais lire ton petit 5 à 7

    Posté par la sieste, 01 avril 2007 à 11:59
  • Bong sang, et dire que j'ai cru un moment trouver une nouvelle recette de poisson... tant pis, c'était bien quand même!

    Posté par Patrick CdM, 01 avril 2007 à 18:01
  • Heureusement quand on mange il y a quelques secondes de temps en temps où on s'arrête de parler... simplement parce qu'on ne peut pas !!! Bon je vais aller écouter de plus près ce que tu as entre les oreilles... ou en tout cas le bruit qui y résonne !

    Posté par Dorian, 01 avril 2007 à 22:08
  • moi ... mais j'adore parler de bouffe! et pourtant, j'suis surement pas une experte et même avant de me mettre à cuisiner, j'en causais allègrement. Et puis en plus, j'adore ces petits plats mitonnés que je fais jamais parce que j'y pense pas (puis ça me fait un peu peur, je dois bien l'admettre), alors j'adore quand tu m'en parles. C'est tout doux et ça me convaincrais presque de terrasser ma peur avec un p'tit sauté de porc

    Posté par alhya, 05 avril 2007 à 13:40

Poster un commentaire