-->

La soupe à la Fille

Ben la vie quoi !

21 mars 2007

Mais pourquoi, quand il n'est pas dans sa cuisine, est-ce qu'il est dans mon verre...?

Je dois bien vous l'avouer, je voue une certaine admiration à un cuisinier hors pair.

Un cuisinier qui me fait rire souvent, avec sa façon bien personnelle de nous faire partager ses humeurs et sa petite vie de famille et qui me surprend aussi souvent, avec des recettes divines, originales et toujours alléchantes....Recettes qui ne seraient peut-être pas aussi alléchantes si elles n'étaient mises en valeur par les talents de photographe de sa compagne.

Les recettes de Dorian, c'est un peu ma quête du Graal, un jour peut-être, moi aussi j'y arriverai......Alors, ce jour-là, je me rappellerais le jour où, encore timide et hésitante à me lancer dans de nouvelles expériences culinaires, je lui rendais ce vibrant hommage....

Trêve de flagorneries et venons-en aux faits !

doriane1Il y a quelques temps déjà, nous avons fêté en famille l'anniversaire de Maman Churros (C'est bizarre d'ailleurs, je crois que ma maman vient d'une autre galaxie : on fête tous les ans son anniversaire et pourtant c'est toujours la même que quand elle me préparait mon goûter pour l'école ! J'espère que j'aurai pas l'air plus vieille qu'elle l'année prochaine !).

Comme à son habitude, elle n'est pas venue les mains vides et nous a sorti une petite merveille de derrière les fagots. À vrai dire, ça n'a été une merveille que pour moi car les autres convives n'ont pas vraiment apprécié, sans vraiment savoir pourquoi d'ailleurs...

Pour moi, un vrai bonheur, à la première gorgée déjà j'étais toute chamboulée, à la deuxième me voilà toute tourneboulée !

J'avais déjà eu l'occasion de goûter un Condrieu quelques années auparavant, déjà fourni par Mum Churros d'ailleurs, et la surprise et le plaisir avaient déjà été au rendez-vous. Je suis loin d'être une spécialiste en oenologie, et s'il m'arrive de préferer un vin plutôt qu'un autre, je peux rarement en donner les raisons. Ce jour-là, à peine avais-je goûté la première gorgée qu'une image et une sensation se sont imposées à moi, je me voyais croquer à pleines dents dans une tarte aux abricots. C'était incroyablement intense, je n'avais encore jamais ressenti quoi que ce soit de comparable avec un autre vin.

Ce souvenir est resté longtemps imprimé dans ma mémoire gustative et olfactive, sans que je recherche pour autant à revivre cette expérience. Et je dois dire que c'est ce qui rend cette récente surprise encore plus agréable, je n'ai pas recherché à nouveau cette sensation, elle est venue à moi comme la première fois, sans crier gare....

À nouveau, les abricots frais viennent me titiller les papilles, avec cette fois, en plus, comme un goût de bois mouillé, ou de terre, difficilement exprimable. En tous cas, un vrai régal !

Ce n'est pas sans une certaine fierté que j'ai pu découvrir, en me renseignant sur cette cuvée particulière "La Doriane", que les arômes développés dans ce vin sont, en partie, ceux que j'avais perçu.

Fastoche ! diront certains, ouais ben pas tant qu'ça quand on y connaît rien !!
D'ailleurs, comme je veux pas juste faire ma crâneuse à propos de mon palais fin et délicat, je m'en vais vous rapporter une analyse brillante de ce breuvage :

doriane2Condrieu La Doriane:

Issus d’un cépage d’origine dalmate, aussi rare que capricieux, le viognier, les vins produits dans l’appellation Condrieu ont acquis une réputation mondiale auprès des amateurs. Souvent victime de l'histoire, le vignoble a failli disparaître à plusieurs reprises, durant la période des invasions barbares, fin XIXème avec le phylloxéra, puis dans les années 1930 avec la crise économique. De nombreux domaines aujourd’hui réputés (Jamet et Clusel Roch, par exemple) étaient, jusqu’à une période relativement récente, plantés d’arbres fruitiers, une production plus rentable que celle de la vigne. Le viognier est un cépage délicat à travailler, il suppose une maîtrise rigoureuse des rendements et un niveau de maturité parfait pour exprimer pleinement ses arômes. Par ailleurs, le vignoble est situé sur des versants granitiques abrupts dominant le fleuve, qui ne permettent pas la mécanisation. Face à ces contraintes, quelques producteurs sortent du lot et produisent de merveilleux Condrieu. Aujourd'hui, les établissements Guigal représentent près de 45% de la production de Condrieu. Créée à partir du millésime 1994, la cuvée de prestige, la Doriane, est considérée comme l'un des meilleurs vins de l'appellation. Pratiquant intégralement l'éraflage lors de la récolte afin d'éviter un caractère trop herbacé ou acide, cette cuvée élevée pour moitié en fûts neufs et pour l'autre en cuves d'acier inoxydable est assemblée avant la mise en bouteille. Dotée d'une robe jaune d'or brillante, la Doriane développe une intensité aromatique puissante et élégante avec des notes de fleurs blanches, d'abricots et de pêche blanche. Ce très grand vin se distingue par un équilibre parfait.

Condrieu La Doriane 2001:
Superbes parfums d'encens, de fumé, de chèvrefeuille et de fruits blancs confiturés, il exprime une bouche corsé, ontueuse et très intense.

Maintenant vous savez ce qu'il vous reste à faire pour me faire plaisir...ou bien vous pouvez aussi participer pour mon inscription à vie chez Najah, ma masseuse aux doigts de fée....

Bon allez, je crâne encore cinq minutes...Grâce à l'idée brillante et généreuse d'Anne de Papilles & Pupilles, une dégustation de vins du monde a été organisée pour nous, les bloggueuses lyonnaises, et Véro et moi avons eu la grande chance d'y participer. Là encore mon palais distingué mais non entraîné a su reconnaître, tel une fidèle Lassie, les différents bouquets des différentes merveilles qui nous ont été proposées.

Et je lui dis : Encore Bravo et Merci mon palais chéri qui m'ouvre la voie vers de nouvelles découvertes riches en émotions !!!

Guettez l'arrivée du compte-rendu de cette dégustation chez Pralines et Gratons !

Mais pourquoi, j'espère qu'il va comprendre pourquoi, est-ce-que j'vous ai raconté tout ça ?

Posté par ringo churros à 14:03 - Commentaires [16] - Permalien [#]



Commentaires

    Et dire que justement quand j'ai reçu ton curieux petit mot m'annonçant ton article j'étais en train de m'interroger sur un des questionnaires que j'ai en attente, un sur le vin justement... et plus particulièrement sur cette question... le vin a-t-il un sexe ? curieusement je sens que ma réponse va être tout autre que celle que j'imaginais ! mmmmouarrrrrrrrrffffff !!!
    Sinon c'est quand qu'on se fait une rencontre PSG - OL ??? Histoire de vérifier mes origines dalmate ,-)!!!

    Posté par Dorian, 21 mars 2007 à 20:16
  • lol!! c vrai que c un cuisinier hors pair!

    Posté par leonine19, 21 mars 2007 à 20:26
  • Nous avons justment refait une dégustation aujourd'hui. Plein de goûts inconnus. Tout à fait passionnant !

    Posté par Papilles&Pupille, 21 mars 2007 à 20:39
  • J'attends avec impatience le compte-rendu de votre dégustation et donc, les réponses au questionnaire par Dorian !

    Posté par Tiuscha, 21 mars 2007 à 20:47
  • Un condrieu de chez Guigal, ce doit être une merveille. Elle a bon goût, Mum Churros... ;o)
    Bonne soirée
    Hélène

    Posté par Hélène (Cannes), 21 mars 2007 à 20:54
  • la méga classe, j'ai envie de dire! maintenant la miss ringo churros se lance dans la critique oenologique (ché même pas si ça se dit, mais bon)! j'adore ta description, au moins un truc que je capte illico, l'évocation de la tarte aux abricots et de l'humus! enfin je me permettrai d'ajouter que dans le genre qui a l'air d'avoir à peine 18 ans, tu te poses là, donc visiblement, c'est de famille, chui sure que c'est le Chapi qui vous sortira ta mère et toi et même qu'on lui demandera surement qui sont les jeunettes avec elle!!

    Posté par alhya, 21 mars 2007 à 21:18
  • Ca fait bien trop longtemps que je n'étais venue chez toi, quelle sotte je suis.
    Bonne anniversaire à ta maman !

    Posté par Fabienne, 21 mars 2007 à 22:19
  • Curieux que Dorian devienne féminin, je ne l'imaginais pas comme ça!

    Posté par mamina, 21 mars 2007 à 23:15
  • Le Match....

    Enfile tes crampons, fais un petit tour de stade, je crois que je vais bientôt monter à la Capitale...

    Posté par ringo churros, 22 mars 2007 à 09:10
  • Alors... C'est lequel ton nouveau chouchou?

    Posté par Mitsuko, 22 mars 2007 à 11:26
  • Bouge pas, il arrive...

    Posté par ringo churros, 22 mars 2007 à 11:29
  • Whhaaaaa la Capitale t'attend déjà ! et moi je me crampone et j'attaque l'entraînement !!! bon je commence par un p'tit blanc ou un p'tit rouge...
    tiens-moi au courant j'voudrais pas louper ça !!! et je ne pense pas être le seul...

    Posté par Dorian, 22 mars 2007 à 12:07
  • Tu sais quoi? C'est une des premieres critiques oenologiques que je lis et qui me donne vraiment envie d'essayer, tu as une facon gourmande de l'apprecier ton Condrieu a la robe doree que je m'en taperais bien un petit verre tout de suite.
    Tu viens quand pour le match?

    Posté par Gracianne, 22 mars 2007 à 12:33
  • mmm,il doit être très bon..

    Posté par lory, 25 mars 2007 à 22:08
  • y'a de la relache chez la team RingoLaSieste, on dirait (je me marre parceque je suis pareil, pas du tout le temps de publier non plus), bon ben je repasserai plus tard prendre des news, j'espère que ça roulotte!

    Posté par alhya, 27 mars 2007 à 09:12
  • Waow, du Condrieu, et en plus de chez Guigal !!! J'aurais bien partagé la bouteille avec toi, et je te garantis que j'aurais apprécié ! Alors comme ça, un reportage sur la dégustation était prévu ? Je n'avais malheureusement pas pu y aller. Je vais aller voir cela illico !
    Ras-le-bol de n'avoir pas le temps de blogger, même pas le temps d'aller voir les copines ! Failli rater plein de choses, moi ! Bises !

    Posté par Valérie, 29 mars 2007 à 04:15

Poster un commentaire